Aller au contenuAller en bas de page

l'essaim de Julie

ça c’est fait > 2006 > INAUGURATION DE LA RESIDENCE

logo

INAUGURATION DE LA RESIDENCE

Retrouvez en images quelques une des interventions artistiques qui animèrent la soirée :

Claude Lieggi, chanteur (et technicien du son !) assura l’accueil à l’orgue de barbarie.
Landy Andriamboavongy fit une intervention à la harpe puis en chant lyrique accompagnée au pied levé par : Hansi Mechling (violoncelliste, médaille d’or du conservatoire de Lyon) et de son frère, Merry (violoniste).
Delphine Gaud (danseuse et habitante du village) proposa une improvisation accompagnée (et c’était une première !) par la contrebasse d’Alain Arnaudet (musicien et ... habitant de St Julien !).
Le trio « T’inquiètes Lazare » porté par la voix de Florent Vintrignier (l’accordéoniste de la Rue Ketanou) offrit un concert chaleureux,
et enfin, Sophie Gentils se lança dans une impro chantée, slammée, skatée... vite rejointe par Landy puis Fanny (alias la chanteuse Elea Lumé) et par les musiciens présents... Un final grandiose !

A noter aussi le superbe buffet offert par Michel Elie (le tonton chef cuisinier des propriétaires Zoë et Céline).

Et n’oublions pas ceux qui ont échappé à la caméra :
Armelle Dellevoie (comédienne) qui, avec Sophie Gentils, présentaient à l’étage, des paroles ouvrières illustrées au passage par le témoignage en direct de Marcelle Seux, ex- ouvrière de Ste Julie ; et Olivier Delforges (guitariste et habitant de St Julien) qui égayait le côté jardin avec des chansons populaires.

Les collectivités publiques qui soutiennent ce projet étaient aussi représentées : Mylene Volle pour la direction régionale de l’agriculture et des forêts (DRAF) ; Benoît Guillemont responsable du service action culturelle de la DRAC, Olivier Dussop pour le Conseil régional et M. Pierre Schmeltze du PNR du Pilat.

Grâce à tous, cette inauguration portait donc bien la marque de fabrique de la maison... de l’association : un espace spontané d’expérimentations et de rencontres créatives, une chaleur humaine aussi simple qu’intense, bref un air de fête ...

Et comme il y a parfois des lendemains (de fêtes) qui chantent... Dimanche, Luc Chareyron présenta sa Conférence de la Pifométrie, 1h de spectacle original, drôle et efficace..

La preuve que tout ne faisait que commencer est venue presque en catimini, quand avant de repartir les musiciens de T’inquiètes Lazare ont donné vie à une nouvelle chanson dont le refrain nous va comme un gant : « un pied devant l’autre ... »

 

Aller àla liste des événements 2007
Aller àla liste des doc à voir ça c’est fait

 

 

_ Bonus / Coulisses de l’inauguration Cliquez sur une des images

Galerie photos

- Haut de page - Accueil - Actualités - Contact - Logo - Mentions légales - Aide - syndication RSS -